Creer votre blog photo | S'abonner à ce blog | Tous les blogs | Login | Fond Ecran

Le Blog-Photo de Pitre

Liens et blog-photo

mardi, mai 8, 2012

Floraison du Frêne

Plus de Photos
Quelques liens :
posted by pitre at 12:13  

dimanche, mai 29, 2011

Cheveux de Vénus…

Nigelle de Damas / « Cheveux de Vénus ».

posted by pitre at 17:09  

mardi, décembre 30, 2008

Promenade sur la Côte d’Emeraude (2)

Ajoncs en fleur !
Ajoncs en fleur !

AJONC (Gorse) – Ulex europaeus

Espoir, force de la volonté
Pour aller de l’avant et savoir faire face aux difficultés. S’adresse à ceux qui sont résignés, désespérés, à ceux qui pensent que rien ne peut les aider et qui ont abandonné tout désir d’améliorer leurs conditions.

  • On ose plus guère espérer une amélioration.
  • On a renoncé intérieurement et on attend une quelconque intervention extérieure.
  • Déprimé, résigné, épuisé intérieurement .
  • On a le sentiment de la vanité des choses.
  • On pense que plus personne ne peut apporter son aide.
  • Souvent, enfant on a eu une grave maladie chronique ou on a grandi dans l’entourage de personnes souffrant d’une maladie chronique.
  • La confrontation avec son destin stagne au plus profond de soi-même.

Bibliographie sur « Les Fleurs du Dr Edouard Bach » :

1. La Guérison par les Fleurs
Dr Bach – Editions Courrier du Livre

2. Les Découvertes Médicales du Dr Bach
Nora Weeks – Editions Courrier du Livre

3. Les Écrits Originaux du Dr Bach
Dr Bach – Editions Courrier du Livre

4. Humeur et Bien-être
François Deporte – Editions LPM

5. Émotionnel Masculin et Remèdes de Bach
Stefan Ball – Le Courrier du Livre, 1997

6. Les Conférences du Dr Edward Bach
Dr. Bach – Editions Courrier du Livre

7. Manuel des Fleurs Guérisseuses du Dr. Bach
Philip M. Chancellor – Editions Courrier du Livre

8. Les Remèdes Floraux du Dr Bach Recommandés aux Femmes
Judy Howard – Editions Librairie de Médicis

9. Grandir en Harmonie avec les Remèdes de Fleurs du Dr Bach
Judy Howard – Editions Courrier du Livre

10. Rescue Remedy
Gregory Vlamis – Editions Librairie de Médicis

Fleurs d'Ajonc…
Fleurs d’Ajonc…

Promenade du 30 décembre 2008 (de 15:30 à 17:10)

sur la Pointe de la Moulière

en direction de la Plage du Verger (35260 CANCALE).

En direction de St Malo
En direction de St Malo
Vers le Nord
Vers le Nord
La Pointe de la Moulière

Les Méguis

Lichens
Lichens

posted by pitre at 21:07  

lundi, décembre 22, 2008

La Grande Mauve

La Grande MAUVE / Malva sylvestris en élixir floral

Acceptation de soi, ouverture sociale.

Pour accepter les processus de deuil et de transformation qui se manifestent au cours de l’existence, en particulier ceux liés au vieillissement.

Sur un autre plan, développe la confiance et la cordialité chez les personnes timides.

Permet de surmonter l’insécurité et la tendance au repli sur soi.

Elixir conseillé à ceux qui sont mal à l’aise socialement.

Les élixirs floraux européens : Guide d’utilisation – Philippe Deroide

Un peu de Mauve avant d'aller dormir !
Un peu de Mauve avant d’aller dormir !

Très appréciée depuis l’Antiquité elle était aussi considérée comme une plante sacrée car elle « libère l’esprit ».

Dans l’Italie du XV siècle, la mauve portait le nom latin d’omnimorbia (contre toutes les maladies).

La mauve fait partie de la tisane pectorale dite « Tisane des quatre fleurs » qui en comporte sept, soit bouillon blanc, coquelicot, tussilage, mauve, guimauve, pied de chat, violette.

Les principaux effets de la mauve sont emollient et désinfectant.

On l’utilise pour apaiser les conséquences de la tristesse [1] et de l’irritation :

  • toux, maux de gorge,
  • pharyngite, laryngite, enrouement, extinction de voix, trachéite, bronchite,
  • douleurs colitiques, constipation,
  • inflammations de la peau et des muqueuses (aphtes, furoncles etc),
  • inflammations du tube digestif et des organes urinaires.

En Espagne, les multiples usages de la mauve ont donné naissance à la maxime suivante : « Un jardin potager et de la mauve constituent des remèdes suffisants pour un foyer ».

Aucune toxicité de la plante n’a été à ce jour signalée, même en cas d’utilisations prolongée.

La mauve est comestible. Les feuilles sont bonnes en salade et les jeunes pousses peuvent être préparées comme des épinards. Elle était consommée dans l’Antiquité, peut-être même par les hommes de la préhistoire. Charlemagne en raffolait et la voulait comme plante ornementale dans ses jardins.

Sites sur la Grande Mauve :

PETITS MAUX D’HIVER

Note :

[1] La difficulté à tourner les pages de l’existence se traduit par des sentiments tels que :

  • la tristesse
  • la souffrance
  • la peine
  • l’affliction
  • l’abattement
  • l’accablement
  • le déchirement
  • l’amertume
  • la douleur
  • le chagrin
  • la mélancolie
  • le spleen
  • la dépression

Il est important en cas de séparation, de frustration, de pouvoir exprimer notre tristesse, notre souffrance, de pouvoir la mettre en mots, en images, en larmes.

Faute d’un tel vécu émotionnel, notre cœur reste lourd et nous accumulons des amas négatifs, au niveau des poumons et du gros intestin, qui vont ensuite nous affaiblir.

Heureusement la Vie – le moment venu – dans son infinie sagesse, se chargera de réveiller ces blessures, avant de les drainer, en prélude à une saine cicatrisation.

Si vous vous sentez concernés je vous recommande la lecture des livres de Barbara DOBBS & Rosette POLETTI (aux Éditions Jouvence) :

  • Vivre son deuil et Croître,
  • Accepter ce qui est,
  • Lâcher prise.

Les poètes nous ont légué de très beaux textes en rapports avec ces émotions et sentiments :

J’aime également beaucoup la prière suivante que l’on trouve encore au bout de la rue de la tristesse sur la porte de la chapelle des « Portes de Ré » (sur l’île de Ré – tout à côté du bois de « Trousse chemise » chanté par Charles Aznavour) surmontée d’une magnifique statue de la Vierge couronnée…

Notre-Dame des flux et des reflux,

Notre-Dame du fond des âges,
Notre-Dame du Temps qui passe,
Prends pitié de nous,
Qui sommes de passage
Sur la plage.

Notre-Dame des flux et des reflux,
Notre-Dame des allées et des venues,
Marche avec nous sur le sable,
Avant qu’à jamais ne s’efface,
La trace de nos pas.

Notre-Dame des dunes,
Blanches et courbes collines,
Modelées par la main du vent,
Apaise nos soucis
Et guéris nos blessures,
Avant qu’à jamais nous disparaissions
Dans les sables du temps.

Notre-Dame des airs,
L’air léger du matin,
Le vent bruissant
Dans les oyats* tremblants,
Emplis nos poumons de plein air
Avant qu’à jamais nous manque le souffle.

Au moment du dernier passage,
O Notre-Dame,
Et du dernier soupir,
Et du dernier regard,
Et du dernier baiser,
Souviens toi de notre pèlerinage
Sur la plage,

Et conduis nous
Dans l’éblouissement
De la lumière éternelle.

* Oyat : Plante qui sert à fixer le sable des dunes.
(Famille des graminées, synonyme : l’élyme ou le gourbet.)

La chapelle des "Portes de Ré"

posted by pitre at 1:58  

Powered by WordPress

Creer votre blog photo | Recommander | Login | Aide | Blog photo | Signaler un abus | Fond Ecran Image | Wallpapers