Creer votre blog photo | S'abonner à ce blog | Tous les blogs | Login | Fond Ecran

Le Blog-Photo de Pitre

Liens et blog-photo

vendredi, janvier 23, 2009

La Bonde de l’Enfer…

Ce menhir connu sous le nom de Bonde de l’Enfer est situé à la Thiemblaye en Saint-Samson près de Plouër-sur-Rance.

C’est un énorme menhir presqu’aussi imposant que celui du Champ-Dolent.

Ce menhir dont les motifs permettent de le dater du néolithique (vers 2.500 – 3.000 avant J.C.) fut dit de « la Pierre Longue » au 16ème et 17ème siècle puis appelé « Menhir de la Thiemblaye ».

Haut de près de 8 m, composé de granit et quartz, c’est un remarquable monument mégalithique chargé de légendes populaires.

Il serait l’une des clefs de la mer… si on tourne la pierre, la mer arrivera en bouillonnant et inondera le pays… C’est aussi l’une des trois « bondes » bouchant l’entrée de l’enfer. Le Diable était fort occupé à dégager entièrement le menhir afin de mieux aménager l’entrée de l’enfer quand Saint-Samson, aidé de Saint-Michel, le chassa et remit en place la pierre… plutôt mal d’ailleurs puisqu’elle en est restée inclinée (Audio – contes-et-merveilles.com).

Compte tenu de son inclinaison il servait également d’érussoir (érusser signifie glisser). En effet selon la croyance populaire les jeunes filles qui voulaient se marier dans l’année devaient grimper au sommet et se laisser glisser jusqu’au sol, sans une écorchure, vêtues de « leur culotte de baptême ».

Le bloc de granit est régularisé par piquetage et c’est en 1972 que l’on découvre que sa surface est très largement décorée de figures gravées ou dégagées, séries d’écussons, plusieurs crosses et haches (voir croquis).

Les décors de la face principale sont bien visibles au soleil de midi, alors que les motifs latéraux sont sutout nets le soir lorsque le soleil est à l’ouest.

Le menhir de la Thiemblaye est classé monument historique depuis 1977.

Compléments fournis par Jean-Pierre MATHIAS, Conteur professionnel de Haute-Bretagne :

Jules HAIZE a repris les informations transmises par ses prédécesseurs, dans son « Légendaire de la Rance », 1911 (rééd. Rue des Scribes, 1993), p.211

Lucie de V H a publié dans la Revue des Traditions Populaires -R.T.P.-, t. 17.1902, d’après des témoignages recueillis sur place :

p. 257 La marque du diable

Le beau menhir de la Tiemblaye en Saint-Samson près Dinan a une raie blanchâtre qui, d’après la légende ordinaire, est la marque d’un coup de fouet du diable
Lors d’une visite récente, deux femmes du pays nous ont dit que c’était l’endroit où le diable avait passé une chaîne pour emporter le menhir en enfer.

p. 353 Le menhir de Saint Samson près de Dinan

Les paysans des environs disent que cette pierre est la clé de la mer, et que si on parvenait à l’enlever, la mer envahirait immédiatement toute la France.

La mer a trois clés,

– une qu’une mauvaise femme de Bretagne a pu enlever avec l’aide du diable qui était son ami ;
– une autre qui est dans des pays lointains,
– et enfin celle de saint Samson.

Jadis, le diable a voulu l’enlever : il a passé une chaîne autour, et a mis tous les diables de l’enfer, qui sont plus forts que tous les chevaux du monde réunis, à tirer dessus : il a entamé la pierre et a réussi à la pencher ; mais n’a jamais pu arriver à la faire tomber.

D’autres nous ont dit que cette pierre est la clé de l’enfer : qu’un jour le démon a voulu l’enlever afin d’avoir une porte de plus ouverte à deux battants, pour y précipiter tous les pécheurs, mais saint Samson appela saint Michel à son secours, et celui-ci chassa le démon avant qu’il ait réussi dans son entreprise.

II n’y a plus que les enfants à monter en haut de la pierre et à se laisser glisser.
Je note qu’elle ne parle pas de mariages

C’est ensuite Georges GUENIN qui a rapporté les informations les plus précises quant aux légendes du lieu (à ma connaissance), in « Le Légendaire Préhistorique De Bretagne », 1909.1936 (rééd. La Découvrance 1995) page 126…

Le menhir de la Thiemblaye ou de S. Samson.
Comm. de Saint-Samson, cant. de Dinan.
Cet énorme menhir, incliné sur sa base, porte différents noms, et donne lieu à une infinité de légendes.

Des flammes qui défendent un trésor.
On l’appelle la « Pierre Tonnellerie », transcription française, peut-être, du mot breton voulant dire tonneaux, barriques. Le menhir passe, en effet, pour cacher des « tonnes d’or », dont on a souvent essayé de s’emparer. Chaque fois, des flammes jaillissant de sa base ont mis en déroute les imprudents chercheurs.

Le fouet et la chaîne du diable.
Le menhir est rayé d’un mince filon de quartz, dont la blancheur contraste vivement avec la couleur sombre de la pierre. Ce sont les marques d’un coup de fouet que le diable donna au menhir, en un jour de colère, ou les traces de la chaîne qu’il lui passa pour l’empêcher de s’enfuir.

La « bonde » de l’enfer.
La pierre de la Thiemblaye est l’une des trois « bondes », qui bouchent l’entrée de l’Enfer. Le diable se mettait en devoir de l’enlever entièrement, afin de mieux dégager le sombre couloir de son royaume infernal, et il s’efforçait de soulever avec une chaîne le menhir, lorsque St Samson appela à son aide St Michel. Les deux saints remirent en place, tant bien que mal, le menhir – plutôt mal que bien, puisqu’il est resté couché depuis, mais l’Enfer reçoit beaucoup moins de damnés que le diable ne le voudrait.

Le menhir de S. Samson et le déluge de la mer.
Le menhir est aussi l’une des trois « clés » de la mer, les deux autres ayant été perdues ou aux mains d’une sorcière. Si on tourne la pierre, la mer arrivera en bouillonnant et ce sera un déluge plus terrible que celui du temps de Noë.

Glissades et mariages dans l’année.
Si l’on parvient à grimper au sommet, ce qui n’est aucunement difficile, étant donnée l’inclinaison du menhir, et qu’on se laisse glisser en bas, sans avoir la moindre égratignure ou écorchure, on est absolument sûr de trouver dans l’année un mari ou une femme.
Je note que les mariages qui en découlent peuvent concerner les gars autant que les filles : elles ne sont donc pas les seules à pouvoir être tentées d’érusser !

Voir également :

Le menhir de Saint-Samson sur Rance

posted by pitre at 0:52  

jeudi, janvier 22, 2009

Aube hivernale

posted by pitre at 23:41  

dimanche, janvier 18, 2009

Un petit tour dehors !

Gouttes de rosée sur des feuilles de Giroflée
Gouttes de rosée sur des feuilles de Giroflée
Le puits
Le puits dans lumière déclinante
Jeunes pousses de jonquilles
Jeunes pousses de jonquilles

posted by pitre at 16:20  

samedi, janvier 10, 2009

Promenade sur le GR 34 à St Broladre le 04/01/09

Un pommier couvert de gui !
Un pommier couvert de gui !
Pour se repérer !
Pour se repérer !
Bonjour !
Bonjour !
Le Val Geffroy
Le Val Geffroy
Fougère
Fougère
Stalactites
Stalactites

Cascade et stalactites
Cascade et stalactites
Cascade
Casacade
Cascade
Écoulement gelé
Écoulement gelé
Mousse
Mousse
Pas toujours facile de trouver sa voie !
Pas toujours facile de trouver sa voie !
Une jolie maisonnette !
Une jolie maisonnette !
Bourgeons de maronnier
Bourgeons de maronnier
Attente ?
Attente ?
Promesse ?
Promesse ?
Prenons un peu de recul !
La Croix Ferrigand
posted by pitre at 23:37  

vendredi, janvier 2, 2009

Randonnée en Brocéliande (1)

Visite à la Fontaine de Barenton,

et au Hêtre de Ponthus !

Est-ce bien la bonne fontaine ?
Est-ce bien la bonne fontaine ?
Suivons la Dame Blanche !
Suivons la Dame Blanche !
Vers le Houx…
Vers le Houx…
Sous le Houx !
Sous le Houx !

Souvenir d'une randonnée en Brocéliande le samedi 9 juin 2007 avec l'association Ananda.

Tiens toutes les feuilles ne sont pas semblables !
Tiens toutes les feuilles ne sont pas semblables !
Tel le saumon, remontons le courant !
Tel le saumon, remontons le courant !
Comme c'est joli !
Comme c’est joli !

Reflet…
Reflet…

Une souche givrée !
Une souche givrée !
Voici la Fontaine de Barenton !
Voici la Fontaine de Barenton !
Et son perron…
Et son perron…
Qui vois-je dans le miroir ?
Qui vois-je dans le miroir ?
La Fontaine bouillonnante !
La Fontaine bouillonnante !

Souvenir d'une randonnée en Brocéliande le samedi 9 juin 2007 avec l'association Ananda.

dito

A l’écart du sentier GRP tour de Brocéliande, pas très très loin de la fontaine de Barenton, monte un sentier abrupt au milieu d’une sapinière très sombre.

Suivons la trace blanche…
Suivons la trace blanche…
Tiens une jolie source !
Tiens une jolie source !

La côte est raide !
La côte est raide !

Souvenir d'une randonnée en Brocéliande le samedi 9 juin 2007 avec l'association Ananda.

Quelle ambiance !
Quelle ambiance !

Vraiment beau et majestueux !
Vraiment beau et majestueux !

Souvenir d'une randonnée en Brocéliande le samedi 9 juin 2007 avec l'association Ananda.

Les arbres sont givrés…

Point de vue insolite !
Point de vue insolite !
La photo est floue, mais l'image est belle !
La photo est floue, mais l’image est belle…

Des nouvelles du Hêtre de Ponthus (le 16 juin 2012)

………

Non loin de là, en revenant vers Paimpont…

le « Hêtre du voyageur » !

Où est-il ?
S’arrêter au croisement !
Un hêtre Lyre / Chandelier !
Un hêtre Lyre / Chandelier !
Qui mérite de s'arrêter !
Qui mérite de s’arrêter !

La nuit est tombée, il faut rentrer !

Note : J’anime régulièrement des randonnées d’éveil en Brocéliande, vers le Mont St Michel, dans le Cotentin, en région parisienne, et ailleurs, pour des groupes constitués et des associations…

Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à me contacter.

Album Web de la randonnée en Brocéliande du samedi 9 juin 2007 avec l’association Ananda (163 photos).

posted by pitre at 20:34  

Powered by WordPress

Creer votre blog photo | Recommander | Login | Aide | Blog photo | Signaler un abus | Fond Ecran Image | Wallpapers